Mixeur, le blog


Un livre à prendre avec des baguettes
février 19, 2010, 3:33
Filed under: Idée, Livre | Étiquettes: , ,

Voici un livre de recettes impossible à utiliser dans la cuisine!
Cela dit, il est assez clair que les éditeurs de cet ouvrage n’ont pas envisagé une seconde que ce serait le cas. Bon nombre de livres de cuisine sont ainsi faits. Ce qui en nous empêchent pas de les acheter, de les dévorer et de rêver.

Fait par des japonais et avant tout pour des japonais, ce livre est un objet de luxe, tiré à 3000 exemplaires et édité par Super Edition. Il propose des recettes du chef Guy Martin (Le Grand Véfour) écrites en français, anglais et japonais.

Des recettes, mais surtout des photos sublimes, ultra léchées, des illustrations et  un travail graphique sophistiqué.  La couverture du livre par exemple est faite du tissu dont sont fabriquées les nappes du restaurant étoilé.

Le livre vendu dans un coffret qui contient aussi des baguettes japonaises signées Christofle, s’achète sur le site de l’éditeur pour la somme de 52 500 yens soit 400 euros ou 600 CAD.

Publicités


Un aperçu de ma première journée à Paris
février 15, 2010, 8:53
Filed under: Événement, Goût, repérage | Étiquettes: , ,

Voici en 3 images un aperçu de ma première journée.
Le temps de descendre de l’avion, de poser ma valise et me voila à la présentation de presse de l’exposition de Patrick Jouin au Centre Pompidou.
Une exposition entièrement dédiée aux objets du designer: couverts Puiforcat, casseroles Alessi, mais aussi des meubles et la fameuse station du Velib parisien.

Un coup de métro et me voilà au 104 immense centre d’art du Nord parisien pour visiter le Cookbook festival. Je ne sais pas si c’est parce que c’est le dernier jour des festivités, mais le salon est vide et morne, la moitié des stands est déserté ou a carrément plié bagages.

Enfin et sur une note plus gastronomique la journée s’est terminée par la dégustation de produits japonais interprétés par quatre chefs français. Des saveurs intéressantes, puissantes, inédites, le tout arrosé de très bon saké.
Plus de détail à venir,  je n’ai plus la force d’écrire un seul mot.